Lyon, ville des lumières

Lyon, mondialement connue pour son patrimoine et sa fête des lumières, vaut le déplacement !

Monuments et patrimoine  — Rédigé par mlepore — 30 novembre 2011
Lyon, ville des lumières

La ville de Lyon, chef lieu de la région Rhône-Alpes, est une ville chargée d'histoire et ouverte sur le monde. Son emplacement géographique stratégique fait de Lyon un carrefour important de France et d'Europe. Ses monuments et quartiers illuminés à l'occasion de la fête des lumières attirent les touristes venus observer ce spectacle majestueux.

Lyon ou Lugdunum

Lyon

La ville de Lyon en région Rhône-Alpes

La ville de Lyon semble avoir été occupée dès la Préhistoire. En effet, de multiples amphores ont été retrouvées sur la colline de Fourvière, laissant penser qu’il s’agissait du point de rassemblement des chefs gaulois. C’est en 43 avant Jésus-Christ que la première ville, appelée Colonia Copia Felix Munatia Lugdunum, voit le jour. Elle est par la suite rebaptisée en Colonia Copia Lugdunum. En -27 av.J.-C., Lugdunum est élevée au rang de capitale de la Gaule et devient, par la même occasion, le berceau du pouvoir impérial. La succession des empereurs romains permet à Lugdunum de s’embellir et de prendre de l’ampleur. L’emplacement de la ville, entre Rhône et Saône, en fait un port fluvial majeur. Son réseau routier accentue la position stratégique de Lugdunum, qui peut atteindre tout l’Empire. Le déclin de Lyon débute en l’an 193 après J.-C., provoqué par les conflits de successions et le martyr des Chrétiens. C’est au IXème siècle que la ville reprend sa croissance, avec l’émergence de l’église. C’est également à cette période que le nom Lugdunum change en Lyon. Petit à petit, la cité s’épanouit à nouveau. Lyon atteint son apogée à la Renaissance en devenant une place commerciale stratégique, d’envergure européenne, dans les domaines bancaires et textiles (principalement pour sa soie). Au XVIème siècle, Lyon est l’un des producteurs majeurs de soierie. Les siècles suivants, la ville devient manufacturière avec ses artisans, tisseurs, teinturiers… Au XIXème siècle, Lyon intègre de nouvelles industries (chimiques et mécaniques) en absorbant des faubourgs voisins et change d’aspect en s’urbanisant. En 1895, Lyon est le berceau du cinéma grâce aux frères Lumières. A compter du XXème siècle, la ville ne cesse de changer de visage avec l’apparition de bâtiments toujours plus contemporains.

Visite de Lyon

Lyon

La basilique de Fourvière, à Lyon

Lyon est une ville touristique, prisée par les Français mais également par les étrangers qui parcourent les rues de la ville en s’extasiant sur sa beauté et la richesse de son patrimoine. La ville offre de nombreux sites à visiter. La Presqu’île de Lyon comprend la plus grande place piétonne d’Europe, la place Bellecour, ornée d’une statue de Louis XIV, posté sur son destrier. A l’autre extrémité de la rue de la République, se trouve la place des Terreaux, au pied de l’Hôtel de ville lui-même classé monument historique. La visite de Lyon ne saurait être complète sans gravir la colline de Fourvière. Au sommet de la colline, une vue imprenable sur la ville ainsi que la somptueuse basilique Notre-Dame de Fourvière attend les touristes. Sur les pentes de Fourvière se trouve le théâtre antique Gallo-Romain datant du IIième siècle. Les badauds peuvent également se promener dans les rues pavées du vieux Lyon (hébergeant la cathédrale Saint-Jean), dans le quartier de la Croix-Rousse, sur les quais du Rhône et de la Saône pour voir les nombreux ponts de la ville… Les amateurs d’art prendront plaisir à voir les murs peints de Lyon, comme la fresque des Lyonnais ou le mur des Canuts. Si le temps le permet, un détour par le parc de la Tête d’or est conseillé pour divertir les petits grâce à son zoo et les plus grands grâce à son parc floral. La région lyonnaise est également pleine de beautés à découvrir, il est donc conseillé de s’éloigner de Lyon pour se rendre dans ses campagnes.

Quand Lyon s’illumine…

Lyon

La fête des lumières de Lyon

Chaque année, Lyon est mise en lumière pour la fête du 8 décembre. La fête des Lumières est une fête Chrétienne internationale en l’honneur de l’Immaculée Conception. A cette occasion, les Lyonnais honorent la Vierge Noire de Lyon qui aurait arrêté la peste en 1643.  La statue de la Vierge exposée sur la colline de Fourvière, à Lyon, devait être inaugurée le 8 septembre 1852 mais le fut 3 mois plus tard. La célébration donna lieu à de nombreuses illuminations dans les rues de Lyon. La tradition a perduré à Lyon, et c’est ainsi que tous les ans, le soir du 8 décembre, les Lyonnais décorent leurs fenêtres et balcons de verres colorés illuminés par de petites bougies. Ces flammes dansantes offrent un spectacle magnifique aux promeneurs et cet événement permet à tous les habitants et visiteurs de se retrouver dans les rues de Lyon pour festoyer.
Depuis quelques années, la fête des Lumières prend de l’ampleur… De grands artistes s’associent à l’événement en mettant en lumière les bâtiments de la ville et en créant des animations en relation directe avec la fête. Les organisateurs de l’édition 2011 semblent avoir redoublé d’efforts pour mettre au point leur programme. Ils proposent trois itinéraires distincts dans la ville de Lyon. Le principal est situé entre Bellecour et les Terreaux, les promeneurs pourront admirer les deux grandes places ainsi que la façade du théâtre des Célestins et le cloître de l’Hôtel-Dieu. Le second prend naissance dans le quartier du Vieux Lyon et mène à la gare Saint-Paul, la cathédrale Saint-Jean, le Chevet de l’église Saint-Georges, le lycée Saint-Just ou encore la passerelle du Palais de Justice. Le troisième emprunte les Berges du Rhône, jusqu’au parc de la Tête d’Or.

À lire dans la même thématique
À propos de l'auteur
mlepore

(0) Commentaires de visteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *