Les jolies colonies de vacances

Les colonies de vacances, des lieux de vie conçus pour les enfants

Clubs et hôtels  — Rédigé par mlepore — 30 novembre 2011
Les jolies colonies de vacances

Les colonies de vacances remontent à plusieurs siècles. Centres de loisirs, camps ou centres de vacances...tous ces établissements accueillent des enfants et adolescents pendant les vacances scolaires. Les colonies de vacances hébergent les colons de jours comme de nuits et les divertissent pendant que les adultes travaillent. Les colonies de vacances sont animées par des moniteurs agréés dans un cadre administratif défini.

Histoire des colonies de vacances

colonies de vacances

les colonies de vacances

Les colonies de vacances trouvent leurs origines, en France, dans les séjours organisés plusieurs siècles auparavant par les paroisses catholiques. Au 17ème siècle, certains établissements scolaires situés en ville emmenaient leurs élèves dans leur établissement secondaire, en campagne, durant les mois d’été. Au 19ème siècle, l’Église est le premier organisme à organiser des loisirs collectifs pour les enfants d’ouvriers, dans le but de les cultiver et de leur apporter des soins sanitaires élémentaires. La première colonie de vacances à proprement parlé, est mise en place en 1876 en Suisse par le pasteur Bion. C’est accompagné de 10 adultes que le pasteur emmène 68 enfants d’ouvriers passer un séjour à la montagne. Les activités, variées et simples, furent très bénéfiques sur le moral et la santé des participants. Les colonies de vacances proliférèrent donc les années suivantes en Suisse et en France. Les organismes laïques, encouragés par le succès des colonies de vacances religieux, mettent en place leurs propres séjours en 1866. L’engouement est tel, d’années en années, que le premier congrès national des colonies de vacances voit le jour en 1906. A partir de cet instant, de nouveaux types de colonies de vacances s’ouvrent accueillant de jeunes délinquants ou enfants défavorisés dans des établissements en montagne ou au bord de la mer. En 1909, les colonies de vacances scoutes émergent, rendant les vacances des enfants ludiques et instructives. Entre la première et la seconde guerre mondiale, les centres et colonies de vacances deviennent une tendance populaire éducative et de loisirs, bien souvent gérés par les municipalités. L’État met en place en 1954 un diplôme pour accéder au rang de moniteur ou directeur de colonies de vacances. L’apparition des RTT dans les années 80 engendre une diminution de la fréquentation des colonies de vacances; les parents ayant plus de temps à consacrer à leurs enfants privilégient dorénavant les vacances en famille.

Les acteurs des colonies de vacances

colonies de vacances

colon de colonies de vacances

Les colonies de vacances réunissent quatre types d’acteurs principaux permettant son bon fonctionnement. La colonie de vacances est toujours dirigée par un directeur diplômé, accueillant des enfants mineurs, les colons, encadrés par des moniteurs également diplômés et épaulés par un assistant sanitaire. Directeur, assistant sanitaire, colons et moniteurs cohabitent ainsi dans les colonies de vacances pendant un temps donné, allant d’une journée, lorsqu’il s’agit d’accueil de jour, jusqu’à plusieurs semaines pour les établissements hébergeant la nuit.
Le colon participant à une colonie de vacances est âgé entre 3 et 18 ans et est issu de toutes classes sociales. Il profite du cadre de la colonie de vacances pour se divertir et s’instruire alors que ses parents ou tuteurs n’ont pas les capacités organisationnelles ou financières pour le faire.
Le moniteur de colonies de vacances a au minimum 17 ans et est titulaire d’un Brevet d’Aptitudes aux Fonctions d’Animateur (BAFA). Il est possible d’animer des activités dans une colonie de vacances sans BAFA à partir de 16 ans mais chaque établissement est limité dans le nombre de personnel non qualifié. Le moniteur encadre et est responsable de colons mineurs dans un établissement collectif comme les centres ou colonies de vacances, pendant leurs vacances scolaires et en dehors des temps consacrés à l’école. Son rôle est d’apporter un cadre aux enfants leur assurant la sécurité affective, morale et physique pendant le temps passé en leur compagnie. Il met donc en place des activités et animations en rapport avec le projet pédagogique établi par le directeur.
Le nombre d’animateurs par groupe d’enfants est réglementé pour tous centres ou colonies de vacances. Un animateur a le droit d’encadrer 8 enfants de 3 à 6 ans ou 12 de plus de 6 ans. L’un des animateurs peut également avoir le statut d’assistant sanitaire, il est alors en charge de prodiguer les soins aux enfants et de les orienter vers des établissements médicalisés en cas de besoin.
Le directeur gère, pour sa part, toute la partie administrative et légale ainsi que la relation avec les familles.

Colonies de vacances : avantages et inconvénients

colonies de vacances

correspondre en colonies de vacances

Les colonies de vacances présentent de nombreux avantages pour les familles y ayant recours. Dans un premier temps, les colonies de vacances permettent aux parents de pouvoir travailler en sachant que leurs chérubins sont en lieu sûr et bien encadrés. Dans un second temps les enfants passent un séjour en colonie de vacances très appréciable, riche en émotions, en rencontres et en découvertes. Dans un troisième temps, les colonies de vacances sont un bon moyen pour apprendre à l’enfant, ainsi qu’à certains parents, à se détacher du cocon familial pendant un temps donné. Ils peuvent ainsi apprendre à évoluer par eux-mêmes et se confrontent tout doucement à la vie réelle.
L’inconvénient principal qui est mis en avant par les parents n’ayant jamais envoyés leurs enfants en colonies de vacances est une appréhension sur le coût du séjour. La Caisse d’Allocations Familiales a mis en place des aides financières pour les familles allocataires, pouvant aller de 30 à 70% du budget global requis pour un séjour en colonie de vacances. Certaines colonies de vacances acceptent également les règlements par chèques vacances, diminuant ainsi le coût total du séjour.
Les autres inconvénients liés à un départ en colonie de vacances sont purement d’ordre affectif. L’éloignement et la durée du séjour peuvent être des facteurs difficiles à vivre pour le colon comme pour sa famille, principalement lorsqu’il s’agit d’une première séparation.

À lire dans la même thématique
À propos de l'auteur
mlepore

(0) Commentaires de visteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *