Alsace – Week-end à Colmar

Alsace – Week-end à Colmar
Il est des villes qui, à elles seules, suffisent à nous dépayser, sans devoir faire des milliers de kilomètres. C’est le cas de Colmar. Une ville française. On dit que Colmar est un condensé de l’Alsace dans ce qu’elle a de plus typique. Ville d’histoire, de culture, de plaisirs gourmands et d’environnement naturel, elle attire 3 000 millions de visiteurs par an.
Il faut dire que son appellation de «Petite Venise» donne bien envie d’aller y voir de plus près !Colmar est située au cœur de l’Alsace, dans le département du Haut-Rhin, au pied des Vosges. Elle est à 78km de Strasbourg et 50km de Bale, en Suisse. 20km la séparent seulement de la frontière allemande. Elle n’a que 67 000 habitants, ce qui lui confère ce que les grandes agglomérations ont perdu: une taille humaine, où il fait bon se promener. Quelque soit l’endroit où vous vous trouvez, tout est accessible et chaque quartier à sa particularité.
Sa situation géographique lui offre des paysages de nature tout autour de la ville : A l’ouest, les forêts et les prairies s’étendent jusqu’aux zones maraîchères, à l’est, la vigne règne sur les coteaux jusqu’aux pied des montagnes Vosgiennes, situées moins de 3O minutes avec ses premières stations de ski.

Quand y aller ?
Colmar bénéficie d’une particularité climatique: c’est la ville la moins arrosée de France ! En effet, située au pied de la partie la plus haute des Vosges, les nuages sont bloqués par les crêtes et il pleut sur le versant lorrain mais pas à Colmar.
L’hiver est très long et les chutes de neige fréquentes. Mais Colmar est réputé pour ses marchés de Noël. La ville en compte cinq, dont un entièrement dédié aux enfants. Les colmariens rivalisent d’imagination et participent à des concours de décoration. La vieille ville est entièrement illuminée, et le spectacle est féérique. 1000 points lumineux mettent en valeur l’architecture !
Le printemps et l’été sont aussi des périodes idéales pour profiter de Colmar… et de ses fleurs ! Classée ville fleurie depuis 1984, elle possède de nombreux parcs et jardins, au total 108 hectares de verdure. Le parc du champ de mars, et le parc du château d’eau sont parmi les plus connus.

Malgré le faible indice pluviométrique, Colmar est la capitale des vins d’Alsace. Elle se situe à mi-parcours sur la route des vins d’Alsace, elle est réputée pour son propre vignoble et les vignes des environs où sont créés quelques grands crus prestigieux.
Fin juin, ne manquez pas la petite foire au vin en plein cœur historique de la ville, sur la place de l’ancienne douane, au Koïfhus. Ce bâtiment est le plus ancien de la ville, achevé en 1480, et servait à l’époque au dépôt des marchandises qui arrivaient à Colmar.
Mais n’attendez pas bien sur cette foire pour déambuler dans la vieille ville ! La zone piétonne, l’une des plus vastes d’Europe avec 5km de voies réservées, vous permettra d’admirer les trésors architecturaux laissés au long des époques, en particulier au Moyen Age.

Le style gothique est très présent, surtout sur les bâtiments religieux, comme la magnifique église des dominicains, qui est la plus belle réalisation des ordres mendiants dans l’Empire. Ces franciscains et dominicains, présents à Colmar au XIIIème siècle, participèrent de la construction de superbes ensembles architecturaux. La collégiale St Martin est aussi un chef d’œuvre de l’architecture gothique alsacienne, construite de 1235 à 1365. La maison Adolf est la plus ancienne de la ville, construite en 1350. La Renaissance a également marqué la ville. Son symbole est la maison Pfister, construite en 1537. Elle porte le nom d’un de ses propriétaires au XIXème siècle, et est l’une des plus belles demeures bourgeoises de la ville. La Maison des têtes date de la renaissance allemande. Construite en 1609, elle doit son nom aux têtes et masques grotesques qui ornent la riche façade.

Les architectes français laissèrent également de belles réalisations, comme le Palais du conseil souverain, construit en 1771. Entre deux monuments magnifiques, vous aimerez aussi les toits aux couleurs variées, de nombreuses enseignes soignées, et partout, des fleurs. Le long de votre promenade, ne manquez pas le quai de la poissonnerie, où étaient entreposés autrefois les poissons. C’est aujourd’hui un quartier très vivant, qui vous emmènera doucement vers le quartier des tanneurs. Il y abrite des hautes maisons à pans de bois qui datent pour la plupart du XVIIe et XVIIIe, où les tanneurs faisaient sécher leurs peaux au dernier étage.

Votre promenade pourra s’achever dans le quartier le plus romantique de la ville, le quartier de la Petite Venise. Ce quartier doit son nom à l’alignement original des maisons de part et d’autre de la rivière Lauch. Des ballades en barques sont organisées.

Coté musées, si vous ne devez en visiter qu’un seul, courrez voir le prestigieux Musée d´Unterlinden. Il regroupe peintures et sculptures rhénanes, ainsi que le fameux Retable d´Issenheim de Matthias Grünewald, une pièce majeure dans l´histoire mondiale de l´art. Le musée présente également des objets d´art populaire et décoratif alsacien.

Votre appétit sera bien féroce au terme d’une journée de promenade et c’est tant mieux ! L’accueil alsacien et sa gastronomie ne sont pas des légendes. Goutez l’une des spécialités, le baekeoffe, potée de viande et de pomme de terre marinée au vin blanc, ou bien une vraie choucroute, des quenelles de foie, des boulettes de viandes, bretzels, fromages et autres mets régionaux… accompagnés bien sur de vin blanc local. Un savoureux pain d’épices sera un parfait encas entre deux visites.

C’est bien en France que vous aurez passé une ou deux journées en traversant l’histoire et ses traditions, parlé français mais entendu l’alsacien partout, la preuve que nos régions peuvent être fières de leur patrimoine authentique et que le dépaysement est souvent plus près que l’on ne le croit.

À lire dans la même thématique
À propos de l'auteur
aminezid